RETOUR ACCUEIL

Cher visiteur.

Après un certain immobilisme de la rubrique Actualités, nous vous proposons un nouveau sujet .
Le thème que j’ai choisi de traiter relate un travail de très grande envergure puisqu’il s’agit de la construction complète d’une R5 Turbo type « Tour de Corse » .
Le titre que j’ai retenu est « Métamorphose d’une R5 TX » ou « comment résoudre la pénurie de caisses en bon état »
Comme à l’accoutumée, et vu l’ampleur du travail, ce reportage vous sera présenté sur plusieurs numéros .
Très bonne lecture.

Sportivement Véronique DUVERT GARAT




« METAMORPHOSE D’UNE R5 TX » OU « COMMENT RESOUDRE LA PENURIE DE CAISSES EN BON ETAT »

But de ce projet :
Suite à la demande d’un de nos fidèles clients parmi les plus exigeants quant à la qualité, et après avoir longuement et vainement recherché
une caisse saine pour la réalisation d’un projet de transformation d’une R5 TURBO en TOUR DE CORSE,
il fût décidé de la construire entièrement à partir d’une R5 TX AUTOMATIQUE en état neuf ayant eu la bonne idée de venir s’égarer chez GMS.

[N° 1] < [N°2 ] < [N° 3] < [N° 4] du 8/02/2010 > [N° 5] > [N° 6] < [N° 7]

"Remontage, début."

1 - Préparation des équipements


La caisse nue peinte, le remontage peut commencer après que les différents sous-ensembles aient étés révisés dans leurs moindres détails.




Levier de vitesse, colonne de direction, système de frein à main subissent le même "traitement",
avec inversion du cliquet et commande hydraulique pour ce dernier, comme il se doit.


2 - Montage des trains roulants


Parallèlement au re-conditionnement du groupe propulseur, sur lequel nous reviendrons ultérieurement, le remontage des éléments déjà prêts peut être effectué. Celui-ci commence donc par les Trains , version Tour de Corse (of course... pour les amateurs d'Anglais et jeux de mots faciles), y compris véritable fusée avant Tour de Corse.




Un montage spécifique à 3 bocaux séparés identiques est retenu de préférence à la solution d'époque (2 bocaux différents), jugée trop inesthétique.
Le contacteur de feux stop lui aussi est positionné de façon personnalisée.
Les maîtres cylindres s'ils sont de marque "Brembro" (AP Racing à l'origine) sont par contre montés comme à l'époque,
une liaison avec les bocaux par flexibles à raccords vissés étant préférée aux classiques durites à colliers
pour des raisons de fiabilité mais là aussi, avouons le, surtout d'aspect.




Réalisées entièrement en durite dite "aviation", recouvertes d'une protection plastique et en raccords tout inox,
les canalisations de frein et d'embrayage sont posées avec un soin tout particulier et un grand souci du détail
tant au niveau de leur cheminement et de leur fixation que des traversées de cloison.


L'ensemble frein à main/limiteur est en place. Un montage type MAXI a été retenu pour le support
alors qu'un véritable limiteur "Cévènnes" à vis a été préféré aux versions à levier plus récents
mais aujourd'hui presque universellement abandonnés au profit de systèmes à vis plus progressifs.



Page conçue par Véronique.


A suivre......